Birmanie: la peur des Rohingyas face au retour de la dictature militaire

Arrestation de Rohingyas accusés d’avoir tenté de franchir illégalement la frontière birmane, en février 2020 à Rangoun: la peur de nouvelles exactions de l’armée.
Arrestation de Rohingyas accusés d’avoir tenté de franchir illégalement la frontière birmane, en février 2020 à Rangoun: la peur de nouvelles exactions de l’armée. - Reuters

Décodage

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct