Affaire Nethys: la Banque nationale fait le ménage et prend le pouvoir chez Integrale

Affaire Nethys: la Banque nationale fait le ménage et prend le pouvoir chez Integrale
D.R.

Ça ne rigolait déjà plus beaucoup chez Integrale, ces dernières semaines. Mais là, ça ne rigole plus du tout. L’assureur liégeois, détenu à 71 % par le groupe Nethys, est depuis plusieurs mois à la recherche d’un repreneur afin de pouvoir répondre aux strictes normes de solvabilité européennes et aux exigences de la Banque nationale. Considérée comme sous-capitalisée par son régulateur, Integrale doit trouver environ 200 millions d’argent frais. Et comme son principal actionnaire, Nethys, refuse de rouvrir son porte-monnaie, estimant qu’il a déjà bien assez donné (et perdu), il ne reste que deux scénarios possibles : trouver un repreneur prêt à injecter du capital frais ou démanteler d’une façon ou d’une autre la société.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct