La Stib se constitue partie civile dans le cadre d’une éventuelle fraude aux badges

La Stib se constitue partie civile dans le cadre d’une éventuelle fraude aux badges
Belga.

A la suite d’un article paru samedi dans le journal La Capitale au sujet d’une éventuelle utilisation de badges frauduleux, la société de transport en commun bruxelloise Stib a lancé un audit interne et une enquête, selon une information de Bruzz confirmée mardi à Belga. La Stib a également déposé une plainte auprès du juge d’instruction et s’est constituée partie civile.

« Nous avons déposé une plainte auprès du juge d’instruction et nous nous sommes constitués partie civile », a indiqué la porte-parole de la Stib, An Van hamme. « L’enquête doit déterminer les faits. Si la fraude est confirmée, nous voulons éliminer le maillon faible éventuel du système et sanctionner les coupables. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct