Mondial 2022: le Qatar de nouveau rattrapé par la mort de ses ouvriers migrants

Mondial 2022: le Qatar de nouveau rattrapé par la mort de ses ouvriers migrants

C’est une nouvelle petite bombe que nos confrères britanniques du Guardian ont déposée ce lundi, dans le sulfureux dossier des travailleurs migrants au Qatar. Plus de 6.500 ouvriers originaires d’Inde, du Pakistan, du Népal, du Bangladesh et du Sri Lanka seraient morts au Qatar depuis l’obtention par l’émirat de l’organisation de la Coupe du monde 2022, il y a désormais dix ans. Le média britannique a compilé les données du gouvernement qatari et des ambassades de chaque pays cité : selon les informations provenant des ambassades indienne, bangladaise, népalais et sri lankaise, 5.927 ouvriers migrants sont morts au Qatar entre 2011 et 2020. L’ambassade pakistanaise fait état de son côté de 824 ressortissants morts entre 2010 et 2020.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct