Allemagne: la justice condamne le régime syrien et ses bourreaux

Le Tribunal de Coblence a rendu un jugement historique ce mercredi. A droite, le prévenu, Eyad al-Gharib, dissimule son visage derrière un dossier.
Le Tribunal de Coblence a rendu un jugement historique ce mercredi. A droite, le prévenu, Eyad al-Gharib, dissimule son visage derrière un dossier. - AFP

Ils ne seront plus jamais tranquilles, nulle part. Bachar el-Assad et ses bourreaux ne pourront plus venir se faire soigner à Genève ou faire du shopping à Bruxelles sans être inquiétés. Où qu’ils soient sur la planète, la justice pourra les poursuivre au nom de la « compétence universelle ».

C’est le message du Tribunal de Coblence qui a condamné ce mercredi, pour la première fois dans le monde, un ancien membre des services du renseignement syrien. En condamnant Eyad al-Gharib à plus de 4 ans de prison pour avoir transféré 30 manifestants en 2011 dans une prison de tortures près de Damas, la justice allemande a mis un « petit poisson » derrière les barreaux. Mais elle a transmis également un message clair au dictateur et à ses bourreaux. La justice du monde entier ne les lâchera pas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct