Luca Attanasio, l’ambassadeur italien tué au Kivu, était aussi l’ami des pauvres

Luca Attanasio avait visité à plusieurs reprises l’hôpital de Panzi où il avait rencontré le Docteur Denis Mukwege.
Luca Attanasio avait visité à plusieurs reprises l’hôpital de Panzi où il avait rencontré le Docteur Denis Mukwege. - Photo News

Portrait

Luca Attanasio, l’ambassadeur d’Italie tué lundi matin au nord de Goma, dans la zone du parc des Virunga alors qu’il allait visiter un centre de distribution de vivres dans une école, géré par le Programme alimentaire mondial de l’ONU, était plus qu’un diplomate, qu’un politique. Il a laissé au Congo le souvenir d’un homme de cœur et les témoignages commencent à se multiplier. Depuis son arrivée au Congo voici 5 ans, d’abord attaché d’ambassade puis ambassadeur, il s’était donné une double mission : représenter son pays comme diplomate européen mais aussi se montrer attentif aux pauvres, faire pour eux ce qu’il pouvait, à titre personnel et avec son épouse mère de ses trois enfants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct