Annelies Verlinden au «Soir»: «Si un député s’oppose à un arrêté, il peut réclamer son annulation»

Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur.
Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur. - Hatim Kaghat.

Entretien

Elle ne partage pas les critiques, mais elle entend, réagit, et se hâte : la loi pandémie est annoncée. On va plus vite que prévu. Annelies Verlinden (CD&V), ministre de l’Intérieur, donne à voir le débat, vif, qui aura lieu. Et, par ailleurs, balise avec nous son action à l’Intérieur : militaires en rue, violences policières, caméras de surveillance…

Le débat monte, les critiques enflent à propos des contraintes et des restrictions aux droits et libertés, comme des sanctions en tout genre (amendes, citations en justice). Le gouvernement opère par arrêtés ministériels, est-ce bien normal ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct