L’«Hiver» du Brexit, un feu d’artifice d’opinions et d’émotions

«Hiver» est un feu d’artifice d’opinions et d’émotions.
«Hiver» est un feu d’artifice d’opinions et d’émotions. - Aliin Ferrara.

Les saisons s’enchaînent dans la tétralogie d’Ali Smith en cours de traduction (et complète en version originale depuis l’an dernier) : Hiver, après Automne, revient sur le Brexit dont il était déjà question dans le volume précédent. Le sujet est à la marge du roman, mais il imprègne les rapports complexes entre deux sœurs, Sophia et Iris.

La première a été une femme d’affaires brillante avant de réduire petit à petit ses activités marchandes dont il reste, dans sa maison des Cornouailles, quelques traces sous forme de stocks d’objets improbables dont elle est capable de provoquer l’achat même chez celles ou ceux qui n’en ont pas l’usage. Le génie du commerce s’allie dans son esprit à une conscience forte de la mondialisation dans ses aspects les plus fâcheux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct