La France prolonge la moitié de son parc nucléaire: une bonne nouvelle pour la Belgique?

La centrale nucléaire de Bugey, la plus vieille de France encore en activité.
La centrale nucléaire de Bugey, la plus vieille de France encore en activité. - afp

Ce jeudi, la France, deuxième pays le plus nucléarisé au monde avec 56 réacteurs en activité – derrière les Etats-Unis qui en comptent 94 –, a ouvert la voie à la prolongation de dix ans de la durée de vie de ses plus vieux réacteurs. C’est l’Autorité française de sûreté nucléaire qui vient de fixer dans un texte les conditions auxquelles EDF, l’exploitant du parc nucléaire hexagonal, pourra continuer à produire de l’électricité pendant dix années supplémentaires dans les 32 réacteurs de 900 MW mis en service entre 1978 et 1987. Officiellement, les centrales françaises n’avaient pas de date de fin de vie, mais EDF avait dès le départ pris en compte une durée de 40 ans – qui est donc déjà dépassée pour plusieurs réacteurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct