L’UCI adopte un plan plus contraignant pour la sécurité des coureurs: cyclistes et organisateurs s’exposent à des sanctions plus sévères

Photo News
Photo News

Plusieurs types d’acteurs du peloton ont participé à l’élaboration de ce plan global - d’application dès le 1er avril - avec, notamment, côté belge Patrick Lefevere comme patron de l’équipe Deceuninck-Quick Step ou Philippe Gilbert, comme coureur.

«Ces nouvelles mesures font partie d’un plan global de sécurité des coureurs, hommes et femmes», a déclaré l’UCI en soulignant qu’elles «ont été acceptées à l’unanimité par les représentants de l’ensemble des familles du cyclisme, équipes, coureurs et organisateurs. Si les organisateurs devront tenir compte de nouvelles directives pour l’organisation de leurs épreuves, les coureurs et équipes devront également modifier certaines habitudes et pratiques».

Ainsi par exemple, un jet de bidon hors zone ou une position assise sur le tube horizontal du vélo entraînera à partir d’avril une exclusion immédiate dans les courses d’un jour.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct