Les masques d’Avrox retirés du marché: la société «prend acte» mais s’étonne

Les dirigeants de la société Avrox.
Les dirigeants de la société Avrox. - Dominique Duchesnes.

La société luxembourgeoise Avrox indique jeudi « prendre acte » de la recommandation du gouvernement fédéral de ne plus utiliser ses masques gratuitement proposés l’an dernier via les pharmaciens, dans l’attente de résultats d’une enquête complémentaire sur leur toxicité potentielle. L’entreprise s’étonne toutefois « que tous les autres masques en tissu commercialisés ne soient pas concernés par cet avis ».

Avrox tient à réaffirmer « avec force » que les quinze millions de masques livrés l’an dernier au ministère de la Défense « respectent scrupuleusement toutes les réglementations nationales et européennes et que les autorités compétentes avaient d’ailleurs donné leur aval pour la distribution en juin dernier ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct