Clap de fin pour les masques Avrox suite à de nouvelles cachotteries

Clap de fin pour les masques Avrox suite à de nouvelles cachotteries
Belga.

Le 24 avril dernier, le Conseil national de Sécurité piloté par la Première Sophie Wilmès s’engageait à offrir un masque en tissu à chaque Belge. Une sorte de nouveau compagnon de route pour lutter contre le covid. C’est la Défense qui fut chargée de passer commande, et après mise en concurrence, elle a choisi la société luxembourgeoise Avrox pour assurer la majeure partie de la livraison (15 millions de masques payés près de 32 millions d’euros HTVA). C’est là que les ennuis commencent : retards, température de lavage non conforme aux standards, paradis fiscaux, référence douteuse, notice incorrecte. Les masques Avrox collectionnent les casseroles, de quoi ouvrir une information judiciaire. Mais le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke vient de planter le dernier clou dans le cercueil de ces masques en tissu. Mercredi soir, il annonçait que leur distribution dans les pharmacies était suspendue et conseille désormais à chaque Belge… de ne plus porter le masque que lui a offert l’Etat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct