L’Europe a tranché: «Les voyages non essentiels doivent être limités mais pas interdits», selon Didier Reynders

L’Europe a tranché: «Les voyages non essentiels doivent être limités mais pas interdits», selon Didier Reynders

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ont confirmé dans leurs conclusions publiées jeudi soir que les déplacements non-essentiels ne devaient pas être interdits, a souligné vendredi le commissaire à la Justice Didier Reynders, à quelques heures du comité de concertation qui se penchera sur cette question.

« Pour l’instant, les déplacements non essentiels doivent être limités », indiquent ces conclusions publiées jeudi soir par le Conseil. Les Vingt-sept « saluent » aussi l’adoption des deux recommandations du Conseil sur les déplacements vers l’UE et en son sein, qui prévoient que des restrictions peuvent être introduites conformément aux principes de proportionnalité et de non-discrimination et compte tenu de la situation particulière des communautés transfrontalières.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct