L’ABC des nouveaux labels énergétiques

Les labels énergétiques sur les appareils ménagers changent: fini l’accumulation des + derrière un «A».
Les labels énergétiques sur les appareils ménagers changent: fini l’accumulation des + derrière un «A». - Photo News.

Ce n’est pas une révolution, mais bien une évolution. Utilisée depuis les années 90, l’échelle des labels mesurant la performance énergétique des appareils électroménagers (frigo, lave-linge, fours, téléviseurs…) était devenue obsolète. Prévue à l’origine pour s’étager des lettres A à G, accompagnées de codes couleur du vert au rouge, elle s’est petit à petit révélée trop étroite pour intégrer l’évolution – positive – des technologies qui ont rendu ces appareils toujours moins énergivores. Pour pallier cette montée en performances, l’échelon A a peu à peu été divisé en sous-catégories agrémentées de toujours plus de « + ». A tel point que le label A+++ est « presque devenu un standard », relève Test-Achats, et que, dans certaines catégories, plus aucun appareil n’affichait de D, de C ou même de B. « En 2013, 60 % des appareils étaient déjà A+++ », précise Julie Frère, porte-parole de l’association de défense des consommateurs. « En 2020, c’était 97 % ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct