Métiers de contact: ce qui pourra rouvrir le 1er mars

Comme prévu lors du précédent Comité de concertation, les métiers de contacts, dont les salons d’esthétique, preuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars.
Comme prévu lors du précédent Comité de concertation, les métiers de contacts, dont les salons d’esthétique, preuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars. - Photo News

Les différents gouvernements du pays ont décidé vendredi de ne pas assouplir les mesures en vigueur vu la situation épidémiologique des derniers jours. A une exception près toutefois : le couvre-feu en Wallonie sera aligné sur ce que prévoit l’arrêté ministériel, c’est-à-dire qu’il s’appliquera de 24h à 5h. A Bruxelles, il restera en revanche d’application de manière inchangée, c’est-à-dire de 22h à 6h.

Après les coiffeurs, les autres métiers de contact

Comme prévu lors du précédent Comité de concertation, les métiers de contacts qui étaient encore fermés (salons d’esthétique, barbiers, pédicures non médicales, salons de manucure, les salons de massage, salons de tatouage/piercing et les autres métiers de contacts) peuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars. Pour le ministre fédéral des Indépendants, il n’y a « pas de risque de rouvrir les métiers de contact ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct