Le prince saoudien MBS a autorisé le meurtre de Jamal Khashoggi, selon les renseignements américains

Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane.
Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane. - Reuters

Les Etats-Unis ont publiquement accusé vendredi le puissant prince héritier d’Arabie saoudite d’avoir «validé» l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et annoncé de premières sanctions, au risque d’une crise entre les deux pays alliés.

«Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane a validé une opération à Istanbul, en Turquie, pour capturer ou tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi», écrit la direction du renseignement national dans un rapport de quatre pages, déclassifié à la demande du président Joe Biden alors que son prédécesseur Donald Trump l’avait gardé secret.

«Le prince héritier considérait Khashoggi comme une menace pour le royaume et plus largement soutenait le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire», ajoute-t-elle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct