Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.
Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

Fortuitement ou presque, les élus du Congrès américain ont donc reçu confirmation de ce qu’ils redoutaient, sans trop oser se l’avouer : la menace contre le Capitole, et donc leur intégrité physique, n’a pas changé. Interrogée sur le maintien des lourdes grilles d’enceinte en fonte autour de la colline fédérale et la présence de plusieurs milliers de soldats de la garde nationale dans les rues de Washington D.C., la cheffe de la police du Capitole a répondu que le dispositif resterait en place jusqu’à nouvel ordre à cause du danger existant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct