La CIA incrimine le prince héritier saoudien dans le meurtre de Jamal Khashoggi

Jamal Khashoggi était devenu un obstacle gênant pour les ambitions du prince héritier.
Jamal Khashoggi était devenu un obstacle gênant pour les ambitions du prince héritier. - EPA.

La bombe crainte à Riyad a explosé ce jour : « MBS », Mohamed Ben Salmane, fils du roi et de facto dirigeant nº1 du pays, est désormais plus que virtuellement considéré par les Etats-Unis comme un assassin. En effet, cela avait été officieusement annoncé il y a quelques jours, l’administration Biden vient de rendre publiques les conclusions de l’agence nationale de renseignement (la CIA) sur le meurtre du journaliste saoudien exilé Jamal Khashoggi le 2 octobre 2018 dans les locaux du consulat saoudien à Istanbul. Et, comme on le savait depuis que des sénateurs américains avaient fait fuiter l’info en décembre 2018, la CIA conclut ses investigations en disant ces mots « The crown prince approved and likely ordered the murder of Khashoggi » (le prince héritier a approuvé et probablement ordonné le meurtre de Khashoggi).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct