Métiers de contact, SNCB, énergie…: ce qui change au 1er mars

Les métiers de contacts qui étaient encore fermés, dont les salons d’esthétique, peuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars.
Les métiers de contacts qui étaient encore fermés, dont les salons d’esthétique, peuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars. - Photo News

Ouvertures des métiers de contacts qui étaient encore fermés, nouveaux horaires à la SNCB, du neuf à la tête de Brussels Airlines, mais aussi un label énergie pour les appareils électriques. Ce qu’il faut savoir ce 1er mars.

Après les coiffeurs, les autres métiers de contact

Comme prévu lors du précédent Comité de concertation début février, les métiers de contacts qui étaient encore fermés (salons d’esthétique, barbiers, pédicures non médicales, salons de manucure, les salons de massage, salons de tatouage/piercing et les autres métiers de contacts) peuvent reprendre leurs activités à partir du 1er mars. Pour le ministre fédéral des Indépendants, David Clarinval (MR), il n’y a « pas de risque de rouvrir les métiers de contact ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct