Neuville et Hyundai reprennent des couleurs

AFP
AFP

Andrea Adamo a le sens des nuances, c’est bien connu. Ainsi, le truculent patron de Hyundai Motorsport insiste sur la différence entre une victoire et terminer premier. À l’arrivée de l’Arctic Rally, le très latin chef de l’équipe coréenne affirmait que c’est bien d’une victoire (la 14e de sa carrière, en l’occurrence) qu’Ott Tänak pouvait se vanter. Difficile de le contredire. Sur les dix spéciales disputées, l’Estonien s’est montré cinq fois le plus rapide. En tête dès le premier mètre chronométré, il a terminé avec 17,5 sec d’avance sur Rovanpera. Un boulevard en WRC. Pas de doute : il était bien l’homme fort de cette épreuve qui, malgré ses moyennes hallucinantes, a conquis l’ensemble des participants. Enfiler des courbes tout en glisse à plus de 160 km/h entre deux murs de neige, c’est le nirvana pour des artistes de la quatre-roues motrices.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct