Immersion à l’école de la bienveillance

L’école tente de fonctionner avec des classes plus petites autorisant un encadrement différencié.
L’école tente de fonctionner avec des classes plus petites autorisant un encadrement différencié. - pierre-yves thienpont

Reportage

C’est l’heure de la récréation. Tous les élèves sortent gentiment des classes. Les uns vont dans la cour pour se dégourdir les jambes, d’autres restent au réfectoire pour discuter. Et disent « merci » quand on les laisse passer ou « pardon » si une petite bousculade se produit. Certains vont à l’accueil déposer des documents. Le sourire est là, partout. Une école presque parfaite en ces temps de covid où les élèves ne se rendent qu’un jour sur deux à partir de la troisième année. Avec un maître mot dans la bouche de l’équipe éducative, celui de la bienveillance que l’on pourra découvrir ce 1er mars au soir, sur La Trois, avec « L’école (de l’im)possible, fragments de vie », un film de Thierry Michel et Christine Pireaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct