Alain Maron, le ministre qui communique plus vite que son ombre

«Je ne suis pas une personnalité de langue de bois. J’ai tendance à répondre franchement aux questions, à communiquer, à parler, à échanger. C’est viscéral, je suis comme ça, je parle de manière tranchée», reconnaît Alain Maron.
«Je ne suis pas une personnalité de langue de bois. J’ai tendance à répondre franchement aux questions, à communiquer, à parler, à échanger. C’est viscéral, je suis comme ça, je parle de manière tranchée», reconnaît Alain Maron. - Hatim Kaghat.

Alain Maron remet ses lunettes sur son nez couvert d’un masque chirurgical bleu. Une à une, il soulève et regarde les feuilles posées devant lui : « Mon cabinet avait préparé une longue réponse mais qui reprend en fait plein de trucs qui sont relatifs à nos compétences en Cocom. Donc je ne vais pas vous les donner. Pour être clair. » Des députés présents au parlement francophone bruxellois protestent.

Alors, le ministre Ecolo en charge de l’Action sociale et de la Santé au sein des commissions communautaires française et commune poursuit, en se disant à la disposition du parlement : « Et si vous voulez qu’on fasse le truc complètement transversal, organisez-vous pour faire des commissions conjointes. Mais moi je ne vais pas répondre aux mêmes questions à quelques jours d’intervalle en Cocof et en Cocom, ça, ce n’est pas une manière de procéder. Franchement, tout le monde perd son temps et je pense que les parlementaires perdent leur temps aussi, si je puis me permettre. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct