Un juge d’instruction enquête sur les accusations de corruption contre Jean-Claude Fontinoy

Jean-Claude Fontinoy, président de la SNCB et ex-membre du cabinet Reynders.
Jean-Claude Fontinoy, président de la SNCB et ex-membre du cabinet Reynders. - Photo News.

Une juge d’instruction bruxelloise a été saisie des accusations de corruption émises contre Jean-Claude Fontinoy, ont appris Le Soir et Médor lundi. Interrogé, le parquet de Bruxelles n’a pas souhaité confirmer nos informations : « Dans l’intérêt de l’enquête nous ne souhaitons faire aucun commentaire », précise-t-on au ministère public.

C’est à une juge spécialisée en matière financière, Laurence Heusghem, déjà rompue aux enquêtes délicates (Samusocial, Semlex…), que revient la tâche de vérifier la matérialité des accusations de corruption portées contre le président de la SNCB et ex-bras droit de Didier Reynders dans les différents ministères où est passé le libéral. Les devoirs d’enquête seront confiés aux policiers spécialisés de l’Office central pour la répression de la corruption (OCRC). Un service de police qui connaît déjà bien Jean-Claude Fontinoy pour enquêter sur lui dans une autre affaire, déjà à l’information au parquet de Namur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct