Jérôme D’Ambrosio: «L’électrique conserve un très bel avenir»

PhotoNews
PhotoNews

Jusqu’à l’année dernière, Jérôme D’Ambrosio appartenait (avec Lucas Di Grassi et Sam Bird) au cercle très restreint des pilotes qui avaient connu la Formule E depuis sa première heure sans discontinuer. Avec à la clef deux victoires et sept podiums en 68 départs (sur 69 ePrix). Mais alors qu’il vient de fêter son 35e anniversaire, le résident monégasque – pas encore prince, même s’il vient de marier une princesse –, a choisi de raccrocher son casque pour devenir l’adjoint de Susie Wolff (l’épouse du patron de Mercedes F1) à la tête de l’écurie monégasque Venturi Racing.

Jérôme, pourquoi avoir mis un terme à votre carrière de pilote ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct