La sévérité face à Uber divise la majorité bruxelloise

Une centaine de chauffeurs Uber ont manifesté ce lundi devant le cabinet du ministre-président bruxellois.
Une centaine de chauffeurs Uber ont manifesté ce lundi devant le cabinet du ministre-président bruxellois. - Belga

C’est initialement une circulaire administrative transmise par Bruxelles Mobilité aux représentants du secteur LVC – pour « Location de Véhicule avec Chauffeur » – qui a mis le feu aux poudres. Datée du 19 février, la missive a été rédigée pour rappeler les règles régulant via une ordonnance de 1995 les activités de chauffeurs de limousine en Région bruxelloise – or, c’est dans cette brèche, pour rappel, qu’Uber et ses concurrents se sont engagés pour bricoler un statut à leurs chauffeurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct