«Flou», «problématique», le certificat européen de vaccination peine à convaincre

La Belgique refuse que «la vaccination devienne un sésame pour se déplacer».
La Belgique refuse que «la vaccination devienne un sésame pour se déplacer». - AFP.

Passeport vaccinal la semaine passée, pass vert numérique lundi matin, certificat numérique vert mardi après-midi… Renommé trois fois, pas encore sorti de terre, le sésame européen devant garantir une plus grande fluidité dans nos déplacements en temps de pandémie est, pour l’heure, toujours aussi flou. Ce lundi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen en a surpris plus d’un en annonçant la mise en place de cette initiative « juridique » d’ici la fin du mois de mars pour « faciliter la vie des Européens » durant la pandémie de covid-19 et leur permettre graduellement « de se déplacer en sécurité dans l’UE et à l’extérieur, pour le travail ou pour le tourisme ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct