Conjoncture: la hausse du loyer de l’argent va-t-elle saboter la reprise?

Christine Lagarde, présidente de la BCE, lors d’une session au Parlement européen à Bruxelles, le 8 février dernier.
Christine Lagarde, présidente de la BCE, lors d’une session au Parlement européen à Bruxelles, le 8 février dernier. - Reuters

Au secours, les taux d’intérêt à long terme sont en hausse ! Le mouvement a débuté aux Etats-Unis, où le taux des obligations de l’Etat fédéral à 10 ans – qui, au milieu de l’été dernier, était tombé au niveau jamais atteint de 0,5 % – est remonté à 1,5 %. Avec un décalage de quelques mois, les marchés obligataires de la zone euro se sont mis, encore très partiellement, au diapason. Ainsi, la Belgique est en passe de ne plus pouvoir se financer à taux négatif aux échéances longues, alors que le taux à dix ans flirtait avec les -0,4 % à l’automne. La hausse est généralisée, touchant également l’Allemagne, mais homogène : les pays les plus endettés ne sont pas plus affectés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct