Mogwai, un miracle de cohésion: l’écoute intégrale du CD 4 étoiles de la semaine

Stuart Braithwaite (l’homme au bonnet rouge) milite aussi pour l’indépendance de l’Ecosse, comme en atteste notamment son compte Twitter. «Il reste du chemin à faire, nous dit-il, mais je me réjouis que l’idée soit aujourd’hui plus populaire que jamais!».
Stuart Braithwaite (l’homme au bonnet rouge) milite aussi pour l’indépendance de l’Ecosse, comme en atteste notamment son compte Twitter. «Il reste du chemin à faire, nous dit-il, mais je me réjouis que l’idée soit aujourd’hui plus populaire que jamais!». - Antony Crook

L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable ! La vie en pause que nous chronique joliment une collègue a connu un de ces petits soubresauts qui font chaud au cœur. Sous la forme d’un tout bête hashtag : #mogwai4number1. Et avec ce hashtag, c’est une campagne de mobilisation qui s’est emballée sur Twitter, pour faire en sorte que le nouvel album de nos Ecossais préférés ta(r)tane les charts du Royaume-Uni. Lobbying mercantile ? Même pas ! Imaginez qu’au bout de 25 ans de parcours indé, Stuart Braithwaite et son groupe pouvaient enfin grimper sur la première marche du podium… Et au passage, faire la nique aux habituelles productions mainstream des majors, des fois, c’est chouette. Mais le plus incroyable, c’est, petit un, que ça a fonctionné et, petit deux, qu’un paquet de beau linge s’est impliqué dans cette fameuse campagne. Genre Robert Smith.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct