Coronavirus: le taux de motivation prédit les pics de contamination, selon une étude

La rue Neuve de Bruxelles, le 1er décembre 2020 - Belga
La rue Neuve de Bruxelles, le 1er décembre 2020 - Belga

Le taux de « motivation volontaire » à respecter les gestes barrières a un lien direct avec des pics d’infections, d’hospitalisations et même de mortalité plusieurs semaines plus tard, constate le groupe de travail « Psychologie et coronavirus », cité dans les titres Sudpresse mercredi.

Selon les données collectées depuis un an par le groupe de travail « Psychologie et coronavirus » (UCLouvain, UGent, ULB), le taux de motivation des Belges à respecter les mesures de protection et de prévention contre le Covid-19 permet de prédire les pics, plusieurs semaines à l’avance.

Pour les pics des infections, il est possible de les prédire 8 semaines à l’avance, 9 semaines pour les taux de positivité, 10 semaines pour les hospitalisations et 11 semaines pour les pics de mortalité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct