Steven Van Gucht: «Je ne pense pas qu’il soit bon de relâcher la pression en mars»

Steven Van Gucht: «Je ne pense pas qu’il soit bon de relâcher la pression en mars»

Comment les mesures vont-elles évoluer les prochaines semaines en Belgique ? La semaine dernière, Alexander De Croo avait douché beaucoup d’espoirs en assurant que le risque d’une troisième vague était encore trop présent. Le libéral flamand en appelait à la science et se fiait aux modèles scientifiques pour espérer un début de retour de normalité en mai. Quelques jours plus tard, le Comité de concertation décidait de… ne rien décider.

Face à une perte d’adhésion aux mesures de la population, la question d’un assouplissement des mesures continue d’être évoquée, notamment dans les médias, et ce, à quelques jours d’un nouveau Comité de concertation. Ce mercredi, Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral, était invité du journal flamand Het Laatste Nieuws. Il est resté sur la ligne défendue depuis plusieurs semaines par plusieurs experts et le gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct