Le retour de Nicolas Raskin tombe au meilleur moment: sans son jeune médian, le Standard ne s’est jamais imposé en championnat cette saison…

Le retour de Nicolas Raskin tombe au meilleur moment: sans son jeune médian, le Standard ne s’est jamais imposé en championnat cette saison…

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Voilà comment on pourrait résumer le Standard lorsque Nicolas Raskin n’est pas sur le pré. En effet, cette saison, le matricule 16 est véritablement dépendant de son jeune médian. Le constat est aussi simple qu’effrayant : en championnat, quand Raskin n’est pas titulaire, le Standard ne gagne pas.

Le Liégeois a manqué cinq joutes de Pro League : les deux matches contre Saint-Trond, contre Eupen, à Zulte Waregem et contre Anderlecht. Résultats : quatre défaites et un nul… arraché par Bodart dans le temps additionnel ! Et les deux fois où le milieu de terrain est monté au jeu (à la 43e contre Zulte et à la 70e à Ostende), le Standard n’a pu faire mieux qu’un partage. Ce qui nous donne un total peu glorieux de 3 points sur 21 (soit 14 % des unités possibles) lorsque Nicolas Raskin ne commence pas le match. À l’inverse, avec le jeune Belge titulaire, les Rouches ont pris 37 points sur 66, soit 56 % des unités !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct