Allemagne: l’extrême droite sous surveillance policière

Manifestation de sympathisants de l’AfD en novembre dernier à Erfurt.
Manifestation de sympathisants de l’AfD en novembre dernier à Erfurt. - Reuters

Après des mois d’hésitation, l’Office fédéral de protection de la constitution (Verfassungsschutz) a finalement décidé de mettre sous surveillance policière le parti d’extrême droite AfD (Alternative pour l’Allemagne), première force d’opposition à l’assemblée fédérale (Bundestag) depuis 2017.

Jusqu’à présent, seulement quelques fédérations régionales étaient surveillées ce service de renseignements généraux (RG). La décision n’est pas une surprise car l’AfD est depuis plusieurs années sous l’influence grandissante d’une aile identitaire et néonazie qui ont pris le pouvoir sur les plus modérés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct