Nethys: quand Stéphane Moreau nommait des hommes de paille

Stéphane Moreau avait imaginé une entourloupe pour contourner le décret de gouvernance édicté en 2018.
Stéphane Moreau avait imaginé une entourloupe pour contourner le décret de gouvernance édicté en 2018. - Belga.

Alors que le décret wallon sur la gouvernance de 2018, écrit tout spécialement pour recadrer Nethys, doit sévèrement raboter les salaires de ses dirigeants, la direction du groupe liégeois, piloté à l’époque par Stéphane Moreau, en fait une lecture toute personnelle. Puisque ce texte limitait d’une part les émoluments des fonctionnaires dirigeants locaux (lisez, les patrons de sociétés publiques) et leur interdisait d’autre part de prester sous statut d’indépendant ou via des sociétés de management, il suffisait, pour que les mieux logés conservent leur statut initial, de les faire redescendre fictivement dans l’organigramme de la société. Et de désigner officiellement à leur place des fonctionnaires dirigeants sans réel pouvoir. En désignant, parfois à leur insu, ces hommes de paille, Nethys a tordu sans complexe l’esprit de la législation tout en imposant à ses filiales d’appliquer ses instructions à la lettre dans les rapports de rémunération qui doivent être envoyés à l’administration wallonne et au cabinet des Pouvoirs locaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct