Lufthansa: perte record et reprise lente en raison du Covid-19

La maison-mère de Brussels Airlines, qui n'a opéré en 2020 que 31% des capacités offertes, a revu à la baisse ses prévisions de demande pour 2021 en raison d'une plus lente reprise des voyages. Elle ne prévoit un retour à 90% de l'offre de 2019 que d'ici "le milieu de la décennie".

Pour Lufthansa, comme l'ensemble du secteur aérien, le court répit offert par les vacances estivales sur fond de ralentissement de la pandémie en Europe s'est évanoui devant la recrudescence de la maladie et les nouvelles restrictions de déplacement en place depuis l'automne.

Concrètement, Lufthansa compte atteindre entre 40% et 50% de l'offre sur l'ensemble de cette année, alors qu'elle espérait jusqu'à 60% précédemment. Le groupe se dit préparé à des pics à 70% maximum cet été.

"Nous calculons avec une demande plus forte à partir de cet été, quand les restrictions de voyage seront réduites avec la diffusion de tests et de vaccins", explique le patron Carsten Spohr.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct