Smartphone, montage juridique, conditions de travail: les reproches de Bruxelles à Uber

Smartphone, montage juridique, conditions de travail: les reproches de Bruxelles à Uber

Ce jeudi, le gouvernement bruxellois a abordé, sur demande de son ministre-président Rudi Vervoort (PS), l’épineux dossier des taxis et ce en vue de poser les jalons d’une réforme du secteur attendue depuis des lustres. Au même moment, de l’autre côté du parc Royal, des chauffeurs roulant avec l’application Uber ont manifesté leur mécontentement devant les portes du cabinet du socialiste, qui tient à sa charge la compétence sur le transport rémunéré de personnes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct