Le coronavirus fait souffrir les finances communales wallonnes

Beaucoup de communes soutiennent les secteurs économiques en les dispensant de payer tout ou partie des taxes locales sur les marchés, les débits de boissons, les fêtes foraines ou les terrasses.
Beaucoup de communes soutiennent les secteurs économiques en les dispensant de payer tout ou partie des taxes locales sur les marchés, les débits de boissons, les fêtes foraines ou les terrasses. - Photo News.

Les 253 communes de Wallonie (hors Communauté germanophone) n’ont pas fini de manger leur pain noir. Déjà confrontées à des difficultés substantielles, dont celles liées aux pensions des agents locaux, elles subissent l’impact de la crise sanitaire, notamment à travers des pertes de recettes fiscales et des dépenses accrues en soutien à l’action des CPAS.

Peut-on estimer cet impact ? Ce n’est pas simple dans la mesure où la crise n’est pas terminée et que les conséquences de celle-ci se feront connaître à long terme en raison par exemple de l’effet retard lié à la perception de l’impôt. Une baisse de rendement ne se fera pas connaître avant 2022 ou 2023.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct