Bruxelles: près d’un millier de chauffeurs de taxis et Uber provoquent des embarras de circulation (photos et vidéos)

Des conducteurs de LVC (location de véhicules avec chauffeur), qui utilisent l'application Uber pour travailler, manifestent dans les rues de Bruxelles contre la loi interdisant aux conducteurs de LVC d'utiliser leur smartphone pour travailler à Bruxelles, Belgique, le 04 mars 2021.
Des conducteurs de LVC (location de véhicules avec chauffeur), qui utilisent l'application Uber pour travailler, manifestent dans les rues de Bruxelles contre la loi interdisant aux conducteurs de LVC d'utiliser leur smartphone pour travailler à Bruxelles, Belgique, le 04 mars 2021. - EPA

Environ 800 véhicules Uber et 120 taxis ont manifesté durant la matinée de jeudi dans le centre de Bruxelles, ce qui a généré d’importants embarras de circulation, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere.

Le nerf de la guerre: la décision du gouvernement bruxellois d’appliquer strictement à compter de ce lundi l’ordonnance bruxelloise de 1995 sur les services de taxis et les sociétés de location de voiture avec chauffeur. Celle-ci stipule que les sociétés de LVC, et donc les chauffeurs Uber qui circulent sous ce statut, ne peuvent pas se servir d’appareils de radiocommunication, en ce inclus les GSM, pour recevoir des commandes de courses en direct, car cet outil est réservé aux seuls taxis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct