Les dix heures qui ont scellé le sort de la ministre Galant

Les dix heures qui ont scellé le sort de la ministre Galant

Jeudi après-midi, le Premier ministre ne lâche pas Jacqueline Galant au parlement lorsqu’il est interpellé par l’opposition. Mais dans la soirée, un nouveau document sort, démontrant que son cabinet a eu connaissance (au moins en résumé) des fameux rapports de la Commission européenne pointant des insuffisances en matière de sûreté à l’aéroport national. Alors la température remonte.

Vendredi, on apprend rapidement que la ministre de la Mobilité démissionne. En milieu de matinée, c’est officiel. Que s’est-il passé entre jeudi soir et vendredi matin pour la pousser à faire un pas de côté ? Récit de la dizaine d’heures qui a précipité son départ.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct