L’exonération «à vie» de cotisations sociales sujette à caution

L’idée d’une exonération à vie de cotisations sociales pour le premier emploi créé est née dans le giron de la «suédoise».
L’idée d’une exonération à vie de cotisations sociales pour le premier emploi créé est née dans le giron de la «suédoise». - BELGA.

C’était une des premières mesures du Tax Shift imaginé par la majorité « suédoise », en 2016 : l’exonération à vie de cotisations sociales pour le premier emploi créé. Une décision qui venait renforcer une politique vieille de trois décennies et qui avait fait l’objet d’une adaptation les deux années précédentes, avec des réductions de cotisations pour les trois premiers puis les cinq premiers postes Avec ce geste supplémentaire à l’égard des employeurs, le nombre de travailleurs dont le coût était abaissé, passait ainsi à six. Une prodigalité dont l’efficacité doit être évaluée cette année. Et que deux organes d’analyse et de contrôle des politiques publiques, la Cour des Comptes et le Bureau du Plan, ont analysée dans des publications disponibles sur leurs sites internet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct