Uber: Vervoort temporise et promet un «plan taxis» pour l’été

Les chauffeurs Uber ont manifesté sur la petite ceinture, ce jeudi. © Belga.
Les chauffeurs Uber ont manifesté sur la petite ceinture, ce jeudi. © Belga.

Ce jeudi matin, Bruxelles a résonné au son des klaxons. Ceux des taxis, d’abord, dont la mobilisation a mis au pas la circulation aux abords du parlement régional. Ceux des chauffeurs Uber, ensuite, en démonstration de force sur la petite ceinture. Si la situation vous évoque un parfum familier, rassurez-vous, c’est tout à fait normal. C’est qu’en annonçant lundi dernier que la Région allait plus durement sévir à l’encontre des chauffeurs naviguant à Bruxelles sous la bannière Uber, le ministre-président Rudi Vervoort (PS) a contribué à raviver des tensions que l’on croyait endormies depuis la fin de la législature passée et l’époque du fameux « plan taxis » – finalement avorté – de l’ancien ministre de la Mobilité Pascal Smet (open.brussels). Une plaie mal suturée qui a fini par s’infecter de plus belle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct