lesoirimmo

La vitesse de l’internet de base bientôt revue à la hausse

Petra De Sutter, la ministre en charge des télécoms.
Petra De Sutter, la ministre en charge des télécoms. - Pierre-Yves Thienpont.

L’avant-projet de loi réformant la loi sur les télécommunications est sur la table du conseil des ministres ce vendredi pour une première lecture. Il transpose une directive de décembre 2018 établissant le code des communications électroniques européen, tâche que le précédent gouvernement n’avait pas pu mener à bien. « C’est un texte très important car il va réguler les communications du futur », commente Petra De Sutter, la ministre en charge des télécoms. La dernière législation dans le domaine datait de 2009. « Dans un domaine qui évolue aussi rapidement que les télécoms, c’est très long. Le texte précédent ne prenait par exemple pas en compte les opérateurs internet tels que Whatsapp. Ce n’est plus le cas. La régulation se fera indépendamment de la technologie employée. Il va aussi préparer la société de demain, la “gigabit society” qui se caractérisera par des vitesses plus rapides et une connectivité plus grande. Il facilitera ainsi les communications entre objets connectés ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct