Céline Sciamma: «Les spectateurs sont les héros des films»

«Petite maman», de Céline Sciamma.
«Petite maman», de Céline Sciamma. - D.R.

En quelques années, Céline Sciamma s’est hissée comme l’un des grands noms du cinéma français. Un cinéma d’auteur exigeant mais accessible qui transcende par la complexité de ses personnages et par la sensibilité avec laquelle la réalisatrice les porte à l’écran. Prix du scénario à Cannes en 2019 pour Portrait de la jeune fille en feu, après les déjà remarqués Bande de filles, Tomboy et Naissance des pieuvres, elle revient aujourd’hui avec Petite maman, un cinquième long-métrage émouvant, fort mais jamais larmoyant présenté en compétition à la Berlinale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct