Impact positif modéré de la mesure "premiers engagements" pour les jeunes entreprises

La mesure, renforcée dans le cadre du tax shift, octroie, sous certaines conditions, une réduction de cotisations patronales aux nouveaux et petits employeurs à l'engagement de salariés. Elle augmente "modérément les chances de survie de ces entreprises", qui ont souvent une durée de vie limitée. Ces créations d'activités se concentrent principalement dans les secteurs du commerce, de la construction et de l'Horeca.

Pour les entreprises bénéficiaires de la mesure et ayant démarré leur activité en 2012, la probabilité de survie augmente de 54,2% à 56,9% au terme de sept ans d'activité. L'impact est plus important pour les plus "grands" employeurs, soit ceux qui démarrent une activité avec un volume de travail supérieur à un temps plein.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct