Femmes et brasseuses, envers et contre tout

Les femmes veulent secouer le milieu encore très macho de la brasserie en Belgique. A l’instar de Paula Yunes (à dr., aux côtés de Daphné Tailler, stagiaire en production), brasseuse et cofondatrice de l’Atrium à Marche-en-Famenne.
Les femmes veulent secouer le milieu encore très macho de la brasserie en Belgique. A l’instar de Paula Yunes (à dr., aux côtés de Daphné Tailler, stagiaire en production), brasseuse et cofondatrice de l’Atrium à Marche-en-Famenne. - Roger Milutin

REPORTAGE

Si son nom se décline au féminin, tout ce qui tourne autour de la bière a un côté nettement masculin, et même assez machiste. Pourtant, un certain nombre de femmes, de plus en plus d’ailleurs, savent pourquoi… elles aiment la bière, pour paraphraser le slogan publicitaire d’une pils où la bière et le ballon rond n’ont que des consonances masculines. Et cela irrite un certain nombre d’amatrices qui en ont assez d’être considérées comme des consommatrices exclusives de bières douces, sucrées et somme toute assez insipides…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct