Les amants diaboliques, un couple au parcours romanesque

Les amants diaboliques, un couple au parcours romanesque
BELGA.

Du faste, de l’extravagance et des excès du passé, il ne reste rien. A partir de ce lundi, après la lecture de l’acte d’accusation ce vendredi, c’est très humblement que Hilde Van Acker et Jean-Claude Lacote, surnommés les amants diaboliques, vont devoir répondre devant les assises de Flandre-Occidentale, à Bruges, de l’assassinat de l’homme d’affaires anglais Marcus Mitchell, commis en 1996 dans les dunes du Coq. Durant une dizaine de jours, les douze jurés vont entendre les deux accusés et une cinquantaine de témoins qui vont retracer le parcours digne d’un roman policier des deux amants.

Fille d’un comptable de Saint-Nicolas, Hilde Van Acker est détentrice d’un diplôme de géomètre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct