Décès de Patrick Dupond, un interprète d’exception

En 1986, Patrick Dupond danse «Vaslaw» à l’Opéra Garnier à Paris.
En 1986, Patrick Dupond danse «Vaslaw» à l’Opéra Garnier à Paris. - Pascal George/AFP

Loin de l’image du danseur étoile inaccessible, Patrick Dupond, dont on vient d’apprendre le décès ce vendredi à l’âge de 61 ans, restera comme un artiste plein d’énergie et d’humour, s’intéressant à toutes les facettes de son art mais aussi à de multiples autres disciplines artistiques. Un danseur d’exception qui savait où était son talent.

Lors d’un de ses nombreux passages à Bruxelles, en 1995, il nous avait ainsi confié : « Je ne suis pas un chorégraphe. J’ai des idées, des fantasmes, mais les construire c’est autre chose. Les gens qui ont fait une grande carrière en tant qu’interprète et chorégraphe sont d’ailleurs très rares. Moi je suis un interprète et cela ne me semble nullement restrictif. Un interprète, c’est une éponge. Il ingurgite, transforme, transmute ce qu’on lui donne. Je n’ai pas une once de talent comme chorégraphe, mais je me défends comme interprète. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct