Irlande du Nord: c’est déjà la deuxième brouille du Brexit

Depuis des semaines, par voie d’affiches ou de panneaux - ici, dans la ville portuaire de Larne -, les unionistes le rappellent sur tous les tons: pas question de se voir séparés du reste du Royaume-Uni.
Depuis des semaines, par voie d’affiches ou de panneaux - ici, dans la ville portuaire de Larne -, les unionistes le rappellent sur tous les tons: pas question de se voir séparés du reste du Royaume-Uni. - Reuters

Si les Nord-Irlandais s’attendaient à de nouvelles frictions liées au Brexit, ils sont surpris de voir le ton monter si vite. Cette fois encore, c’est l’application du Protocole nord-irlandais qui coince. Cet accord maintient la province de 1,8 million d’habitants dans le marché commun européen et dans l’espace douanier britannique. Il rend donc nécessaire le contrôle des produits risquant d’entrer en Europe. Les vérifications qui s’effectuent depuis début janvier dans les ports sont minimes, car l’Irlande du Nord bénéficie d’une « période de grâce » pour faire les changements nécessaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct