Sans Silvestre, l’Excel est plus friable

Sans Silvestre, l’Excel est plus friable
P.N.

L’Excel a fait parler de lui cette semaine après avoir été contraint au nul face au Beerschot. Les Hurlus sont montés au créneau contre l’arbitrage lundi, avant de devoir s’expliquer 72 heures plus tard sur un retard de paiement dans les salaires du mois de février. Une situation qui n’a pas eu d’influence sur Jorge Simao et ses joueurs. « Je ne sais pas comment cela est arrivé dans la presse. Après, il n’y a rien d’étrange dans cette situation dans le sens où nous savons que nous pouvons être payés avant le 10 de chaque mois. C’est cependant inhabituel car nous recevons à chaque fois notre salaire le 1er jour du mois, tout sera cependant réglé », indique l’entraîneur portugais, qui devra à nouveau se passer des services de Matias Silvestre pour la venue du Standard. L’Excel a encaissé dix buts en l’espace de quatre rencontres sans son défenseur argentin, qui n’a tenu qu’une mi-temps face à La Gantoise à cause d’une cheville récalcitrante.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct