lesoirimmo

Les mesures de pollution prises en Belgique ne disent pas tout

Les polluants se contrent notamment dans les «rues canyons», fréquentées et bordées de hauts immeubles.
Les polluants se contrent notamment dans les «rues canyons», fréquentées et bordées de hauts immeubles. - Photo News.

Que la Belgique ait un souci de pollution de l’air, personne ne le nie. Malgré une qualité en amélioration, la présence de particules fines, d’oxydes d’azote et d’ozone dans notre air continue de poser un problème grave de santé publique. En 2018, a calculé l’Agence européenne de l’environnement, la pollution a entraîné 7.400 morts à cause des particules fines (PM2.5), 1.200 morts en raison du dioxyde d’azote et 350 morts pour l’ozone. Et c’est sans compter le coût de la mauvaise qualité de l’air pour notre système de santé : en 2017, la Commission l’estimait à 8 milliards par an.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct