Pour les voyages non essentiels, une mesure prolongée malgré les inquiétudes européennes

Pour les voyages non essentiels, une mesure prolongée malgré les inquiétudes européennes
Photo News.

En deux phrases ou à peine plus, le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé la prolongation de l’interdiction des voyages non essentiels. Les Belges peuvent (pour l’instant) oublier les vacances de Pâques à la montagne. Jusqu’au 18 avril, il sera interdit de quitter le pays pour autre chose que des raisons professionelles, liées aux études ou encore des raisons familiales impérieuses. A l’origine de cette prolongation, les contrôles aux frontières jugés insuffisants.

Une réévaluation de la mesure est prévue pour le prochain comité de concertation, le 26 mars. Un accord de coopération pour transférer les données nécessaires aux autorités compétentes sera discuté pour permettre les contrôles. Il n’est pas donc totalement exclu que la date du 18 avril soit modifiée dans les prochaines semaines.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct